Mission 2005/2006

20/12/2005 : prise de contact d’A. Rosner avec le CSCom de OUO.

OUO se situe au sud ouest du plateau Dogon, c’est une région un peu perdue, mais de population importante (environ 8000 habitants dans 23 villages). Il y a un infirmier d’état, mais l’ASACO souhaite la formation d’un aide soignant. Il y a aussi une demande de formation d’une matrone, souhaitée par l’hôpital de Bandiagara, la matrone actuelle non diplômée ne peut pas être retenue car illettrée. L’ASACO a depuis désigné une postulante, acceptée par l’Hôpital.
Pour résumer, 2 formations possibles à prévoir :
une matrone (possible sur le budget 2006)
un aide soignant (à voir sur le budget 2007)

27/12 : NINGARI

Rencontre avec l’ASACO et avec notre infirmier en formation B. K. Ningari est sur le plateau dogon, en dehors des circuits touristiques, à environ 50 km de Sangha. B. Kodio nous a fait une très bonne impression, confirmée lors de notre visite de l’école en fin de voyage.
Rencontre avec le personnel du CSCom et l’ASACO; nous recueillons 2 nouvelles demandes de formation pour une matrone et un aide soignant:
une apprentie-matrone, qui assiste actuellement la matrone officielle bénévolement
un bénévole qui remplace actuellement B. Kodio à la pharmacie.

31/12 : IBI, projet de CSCOM.

Au pied de la falaise, à quelques km de Neni rencontre fortuite avec un aide soignant de l’Hopital privé de Sangha, habitant à IBI, et le président de l’ASACO d’IBI. La situation est particulière puisque le CSCOM n’est pas construit. L’ASACO, constituée par les habitants d’IBI, est en contact avec l’ONG  » Santé Sans Frontières  » qui pourrait financer la construction. Le projet s’étalera sur 3 ans. L’aide soignant est postulant à une formation d’infirmier pour le CSCom d’IBI.
Aux dernières nouvelles Santé Sans Frontières a voté le 29/1/2006 le financement de la construction du CSCom et est intéressée par notre participation pour la formation de l’infirmier. Donc affaire à suivre.

3/1/2006 : SEVARE MOPTI, visite à l’école de soins infirmiers

A. Rosner avait déjà pris contact avec le directeur, M. Traoré, dès son arrivéeau début du séjour. Nous sommes enthousiastes, l’école n’a pas beaucoup de moyens mais son directeur est très dynamique. Demande de parrainage avec une école de soins infirmiers de France et d’échanges d’élèves, demande de matériel, de livres et de revues.

En résumé les demandes sont:
4 formations courtes (sur 6 mois) pour 2 matrones et 2 aides soignants à OUO et NINGARI;
1 formation longue (3 ans) d’un infirmier pour IBI