Bilan d’Activité

 au 01 mars 2017

L’association a été mise en place à l’automne 2003, déclarée en Mars 2004 et compte actuellement 106 membres actifs. Voici notre bilan après 13 ans de fonctionnement. Le budget annuel provient des dons des adhérents, des fêtes et brocantes que nous avons réalisées, d’une subvention du Conseil Général des Hauts de Seine en 2007 et enfin de dons d’associations amies.

Personnels formés

LFD_puceDepuis l’automne 2004, 17 infirmiers, la plupart âgés de plus de 30 ans et formés sur le tas dans les CScom, ont suivi les 3 années de scolarité, et un seul a abandonné en fin de 1er année.
13 infirmiers sur 17 ont été reçus au concours national et ont obtenu le diplôme d’état d’infirmier. Ils ont été affectés ou vont être affectés en pays Dogon.
Les 3 autres infirmiers ont fait 3 ou 4 années de scolarité mais n’ont pas été reçus au concours national. En 2017, 3 boursiers sont respectivement en première, deuxième et troisième année.

LFD_puceDe 2006 à 2010, 8 matrones ont été formées : les matrones des CSCom de Ouo, Ningari, Kargué, Ibi, Dougani Géré, Bandiagara et Borko ont bénéficié d’une formation de 6 mois et sont revenues dans leur CSCOM d’origine.
Il y a eu ensuite un long arrêt. Pour le recrutement des candidates nous avons testé la nouvelle école de Bandiagara, « Le Bouctou de Bandiagara », avec une matrone du village de Pel en 2014, et nous sommes revenus vers l’Ecole de Sévaré (une entrante en octobre 2015).

En mars 2017 le bilan sera de 10 matrones formées et 3 vont commencer leur formation.

Personnels en formation

3 élèves infirmiers ont des bourses pour l’année scolaire 2016-2017
LFD_puce3ème année : 1 boursière, fin d’étude en juin 2017
LFD_puce2ème année : 1 boursier, fin d’étude en juin 2018
LFD_puce1ère année : 1 boursier entrant, fin d’étude en juin 2019

Nous finançons pour la 1er fois un infirmier en second cycle (durée 3 ans, fin d’étude en juin 2019)

Enfin nous venons d’accorder le financement de la formation de 3 matrones.

Contribution à l’amélioration de la formation paramédicale

Nous avons fourni du matériel pédagogique pour l’école de Sévaré-Mopti, à savoir :
-  des ouvrages et des revues,
-  des mannequins de démonstration fabriqués à Bamako,
-  du matériel médical de démonstration,
-  deux ordinateurs portables pour la gestion de l’école.
L’école est reconstruite depuis 2008 et assure une formation de qualité. Nous continuons à la soutenir par l’apport de matériel pédagogique, essentiellement des livres.
Elle a ouvert également une classe de couture : stylisme, coupe et couture.

Nos relations avec les partenaires locaux maliens

LFD_puceDe Noël 2010 à Noël 2013 nous avons gardé les contacts avec le médecin chef de l’hôpital de Bandiagara, avec la direction de l’école d’Infirmiers de Sévaré et avec les élèves boursiers.

LFD_puceEn Mars 2012, nous avons répondu à l’appel du maire de la ville Sangha et versé 500€ par l’intermédiaire de l’association WA-IBA, pour l’achat de mil afin d’approvisionner en urgence une banque de mil. Pour plus d’information http://wa-iba.jimdo.com/

LFD_puceEn 2014, A.Rosner et Y.Lebars reviennent de 2 semaines de mission et ont rencontrés nos interlocuteurs et établi un nouveau contact avec la directrice de l’école « Le Bouctou de Bandiagara ».

En janvier 2017, A.Rosner et Y.Lebars sont partis 2 semaines en mission (cf. rubrique « Mission »). Ils ont rencontré le nouveau médecin chef de l’hôpital de Bandiagara, la direction de l’école d’Infirmier de Sévaré et deux élèves boursiers ainsi que le Dr Moussa SAYE de la Direction Régionale des Affaires Médicales.

Nos objectifs

LFD_puceFinancer des bourses aux formations longues, à raison de deux bourses d’élève infirmier par an suivant nos ressources.

LFD_pucePromouvoir les bourses aux formations courtes de matrone. La relance des candidatures a été rendue possible par la collaboration avec le DR Moussa SAYE.

Coût des formations

La bourse couvre les frais de scolarité et les per diem :
-  pour un infirmier premier cycle ou une ifirmière obstétricienne: 3900 € sur 3 ans,
-  pour une matrone (ou un aide soignant) : 720  € sur 9 mois.

Sélection des boursiers

Les candidats à ces formations sont choisis par le médecin chef de l’Hôpital de Bandiagara, sur proposition éventuelle des ASACO ; ils s’engagent ensuite à travailler pendant 3 ans dans le cercle correspondant.