AG 2013

10 septembre 2013

Présents 27 membres ; Représentés 15 membres

A/ Rapport Moral

Il n’y a pas eu de mission en 2013 au Mali à cause des diverses interventions armées. Cependant, les relations ont été maintenues à tous les niveaux avec nos partenaires : le directeur de l’école, les boursiers et le médecin chef de l’hôpital de Bandiagara. L’activité a pu continuer malgré les événements grâce au système de financement direct via la BDM (Banque du Mali) et au partage des responsabilités avec nos partenaires maliens. Notre présence sur le terrain est malgré tout importante et nous y retourneront dès que possible.

Bilan de la Fête des 10 ans de La Falaise

Ce fut une soirée amicale et culturelle très réussie. 70 personnes étaient présentes, adhérents et amis et musiciens du groupe de Youssouf Karembé, musicien d’origine Dogon.  Au bilan un léger déficit financier (-57€) compensé par de nouvelles adhésions et surtout le plaisir de partager une très belle soirée « malienne ».

Résultats de nos boursiers

Tous les boursiers sont passés en classe supérieure. Ceux de troisième année ont passé l’examen national et sont en session de rattrapage. Résultats attendus en novembre. Cette année nous finançons 6 boursiers.

B/ Rapport Financier

Nos ressources sont stables avec une évolution en progression des dons d’associations (Peuples Solidaires, Archet Bondy, Vie Nouvelle). Nos réserves et les cotisations encaissées nous permettent de financer la formation d’Un nouveau boursiers infirmier en octobre 2013, et deux matrones s’il y a des candidates. Il pourrait y avoir aussi un ou deux redoublements d’élèves en 3eme année, dans ce cas nous entamerions notre réserve.

 Rapport moral voté à l’unanimité moins une abstention

Rapport financier voté à l’unanimité.

Deux places au CA sont vacantes( un décès et une démission). YLB, candidat, est élu à l’unanimité.

C/ Informations sur le MALI

Bonne récolte de mil en pays Dogon en 2012, pas de nouvelles sur celles de 2013. La situation politique est en voie de stabilisation, la situation économique est catastrophique. L’activité tourne quasiment autour de l’agriculture et du commerce de bouche. L’appauvrissement impacte la santé. Depuis 3 ans, il n’y a plus d’activités touristiques, les ONG sont parties et les emplois locaux que ces activités généraient ont disparu.

 D/ Proposition de modification de l’objet de l’association

Il s’agit d’élargir l’objet de l’association afin de pouvoir soutenir un projet de retenue d’eau dans le massif des 3 Youga, projet étudié par des élèves ingénieurs et ingénieurs soutenu par le GUSF.

Le nouvel intitulé de l’objet social serait :
« La FALAISE est une association humanitaire d’intérêt général qui a pour but d’aider les populations africaines en contribuant à la formation d’agents et à la fourniture de matériel ainsi qu’à faciliter l’accès à l’eau »

YLB propose d’élargir cet objet à « ainsi qu’à faciliter l’accès aux biens essentiels ». Il désigne ainsi tout ce qui peut contribuer à une vie plus saine (eau potable, électricité, épuration). Il mentionne que le Mali est la priorité n°1 de l’Agence Française pour le Développement et que des crédits pourraient être obtenus.

Avant le vote, AR présente les 2 films relatifs au village de Youga Piri et au projet de bassins de retenue en contre bas du village. Le village de Youga Piri est un des plus beaux sites de la Falaise de Bandiagara (classé au patrimoine mondial de l’Unesco). Le choix de l’emplacement des bassins tient compte des interdits religieux, a été fait avec les villageois et respecte la beauté du site. La difficulté technique est de rendre les bassins étanches.

PD mentionne le risque de contamination bactérienne (choléra entre autres) par les habitants du village situé au dessus. Cette eau ne sera jamais potable. AR dit qu’on fournira de l’eau de javel de bonne qualité et la formation des villageois.

BA demande si ce projet correspond à une demande des habitants du village. AR répond qu’il y a une forte demande des villageois.

MCL rappelle qu’il a été décidé en CA que les cotisations et dons perçus auprès des adhérents seraient uniquement destinés à la formation des personnels de santé alors que les projets autres seraient financés par d’autres canaux. Les 2 comptabilités seront séparées.

La proposition de changement pour « ainsi qu’à faciliter l’accès aux biens essentiels » recueille 32 voix pour, 3 voix contre et 7 abstentions. Elle est donc adoptée à la majorité des deux tiers.