AG 2017

Antony le 20 octobre 2017

Rapport Moral et Activité par Adrian Rosner

La situation du Mali

L’insécurité sur une très grande partie du territoire Malien, résultant de l’incapacité de tous les protagonistes à la maîtriser, a un grave effet sur l’économie du pays, sur l’enseignement et sur l’accès à la santé. La crise provoque aussi un début de fragmentation intra-communautaire. Devant une telle situation, les actions d’associations comme la nôtre sont importantes car elles participent à leur échelle au maintien du lien social. Cette année nous avons tenu 2 réunions de CA et 3 réunions de Bureau. Globalement l’activité de La Falaise est largement positive. Les résultats aux divers examens de nos boursiers sont excellents. Anne Leroy-Willig a établi un nouveau contact avec le Dr Saye et lors de la mission de janvier 2017 des liens sérieux ont été établis.

Mission d’Yves Le Bars et Adrian Rosner (décembre 2016-janvier 2017)

I – Eau

Contact avec l’Adesaf concernant le projet d’adduction d’eau pour Yendouma Ato. Nous étions guidés par Ali DOLO maire de la commune rurale et par un technicien social malien qui travaille pour l’Adesaf.

Yougo Piri emplacement du projet de retenu d'eau

Yougo Piri emplacement du projet de retenu d’eau

Projet de bassin de retenue à Youga Piri : nous avons trouvé un nouveau site d’implantation, dans le village même, moins cher à construire.

Lycée professionnelle de Sangha

Lycée professionnelle de Sangha

 

 

 

 

 

 

En marge, visite du 1er lycée professionnel du Mali à Sangha, sur l’initiative d’Ali Dolo et réalisé par une fondation hollandaise : excellent résultat architectural d’intégration dans ce site classé par l’Unesco, l’acoustique en moins.

 

 

 

 

 

II – Santé

Rencontre avec le Dr Doumbia, nouveau Médecin-chef de l’hôpital de Bandiagara : Un nouveau système de collecte des données (télémédecine) est en cours d’installation (concernant les CSCOM et Hôpital de Bandiagara). Politique de l’état : vers une meilleure qualité du personnel médical. Les matrones sont encore en place pour le lien social qu‘elles assurent.

A l’Ecole de Sévaré, entretiens avec le Directeur de l’école d’infirmiers, Oumar Traoré, et avec le Directeur des études.  Eclairage sur la situation de la santé et de la politique malienne pour la santé : assez négatif par manque de crédits et à cause de la baisse de qualité générale des enseignements. L’école de Sévaré est une des meilleures du pays et a toute la confiance du gouvernement. Cette année l’examen national de tout le Nord du Mali a eu lieu dans son école. Apport de documentation et d’un PC. Grâce à nos apports le centre de documentation est le mieux doté du centre et du nord du pays. Les taux de réussite aux examens sont de 60%.

Rencontre avec 3 boursiers : plusieurs voudraient poursuivre ensuite en 2ndcycle. Cela paraît cohérent avec la politique malienne dont la priorité est une meilleure qualification du personnel. La formation de base d’infirmier est sur 3 ans, celle de technicien de santé (cadre de santé) est de 3 années supplémentaires.

Entretiens avec le Dr Moussa Saye qui est en charge de l’enseignement à la  Direction Régionale de la Santé à Mopti et pour la totalité du Nord Mali. Toujours le manque de postes d’infirmiers à pouvoir. Souvent nos boursiers diplômés sont obligés de trouver des emplois précaires dans des structures privées, ONG, etc. Renforcement de la sensibilisation au planning familial, mais lente progressions des résultats. L’hygiène publique est catastrophique, dans tout le pays, malgré de bonnes initiatives éparses.

III – Contacts dans la région de Kayes

Visite d’un CSCom du centre-ville : dirigé par un médecin, il est bien tenu et avec des moyens respectables (radiographie, échographe).

Visite d’un CSCom rural très simple et bien tenu mais peu fréquenté, car trop près de Kayes et la densité de population est bien plus faible.

Plus d’info sur la mission 2016/2017

Rapport Financier par Anne Leroy-Willig

L’année 2016 a été marquée par des recettes suffisantes mais en baisse de 6% par rapport à 2105. Les dépenses ont été « normales ». Nos difficultés de recrutement qui étaient réelles ont été résolues.

Nous avons consacré 4550 € à la formation des infirmiers, et 275 € à celle d’une matrone. Les achats de livres et d’un ordinateur ont coûté 870 €. Un vidéoprojecteur a été demandé lors de la visite à l’Ecole (financé en 2017).

Le résultat net de l’année est égal à 538 €

Le point sur les formations terminées en octobre 2017

Sur 18 boursiers du 1er cycle infirmiers :
LFD_puceIndigo 10 diplômés en 3 ans
LFD_puceIndigo  4 diplômés en 4 ans
LFD_puceIndigo  4 échecs, dont un au bout d’un an.

13 matrones ont été formées.

Le point sur les formations en cours (année 2017/2018)

En Premier Cycle
Pas de redoublement, le boursier infirmier 1er cycle  a été reçu au concours national de juin 2017
Deux continuent respectivement  en  2ème et 3ème année, avec de bons résultats
Deux entrants ont été proposés par Dr M. SAYE et sont arrivés en octobre 2017

En Second Cycle
Un boursier continue en deuxième année, avec de très bons résultats.

Préparation du FESTISOL

Dans le cadre du Festival des Solidarités, le bureau a activement participé à la programmation et à la préparation du FESTISOL, qui aura lieu du 18 au 28 novembre 2017 à Antony. Le 18 novembre, à la Salle du Mont Blanc, une grande journée de rencontres est organisée sous le signe de la solidarité, entre une quinzaine d’associations antoniennes et le public. La Falaise a la charge de présenter le film « Kurdistan Kurdistan » de Bülent Gündüz, le 28 novembre à 20h30 à l’Espace Vasarely à Antony.

Nos projets

LFD_puceContinuer à financer la formation d’infirmiers(es) et de matrones ;essayer de financer des études supérieures en cycle 2 ;

LFD_puceÉtendre l’aire géographique des activités malgré la difficulté d’accès au terrain.

Nous programmons la fête du 15ème  anniversaire de l’association en 2018, et avons demandé la grande salle de l’espace Vasarely  pour une pièce de théâtre